trio eclipse

Clarinette violoncelle piano

Trio Eclipse 9_edited.jpg

Lionel Andrey, né en 1990 à Lausanne, est un clarinettiste et chambriste fort sollicité. Ses récitals et ses concerts de musique de chambre sont retransmis en Suisse par les chaînes de radio Espace 2 et SRF Kultur, en France par France Musique, et en Finlande par Yle. Il donne la création de plusieurs œuvres, notamment de Assonance 1b de Michael Jarrell et de Tempest in a Tea Pot de Charles Neidich. Il joue comme clarinette solo dans divers orchestres – Spira Mirabilis en Italie, le Finnish Radio Symphony Orchestra à Helsinki, l’Auckland Philharmonia en Nouvelle-Zélande – et il est régulièrement invité par des orchestres suisses. Il est en outre membre du quintette Reeds in Motion et du Duo Arto. Il a étudié avec Harri Mäki à Helsinki et François Benda à Bâle.

Le pianiste Benedek Horváth est né en 1989 à Budapest dans une famille de musiciens. Dès l’âge de 13 ans, il enregistre un CD avec le MATAV Symphony Orchestra. Il est finaliste de divers concours renommés, notamment du Paloma O’Shea Santander Piano Competition et du Concours Clara Haskil de Vevey. En 2016, il enregistre pour le label français Artalinna un programme soliste avec des œuvres de Liszt et Bartók. L’année suivante, il débute au Merkin Hall de New York dans le Deuxième Concerto de Liszt. Il joue également le Concerto no 19 de Mozart avec le Musikkollegium Winterthur et la Danse des morts de Liszt avec le Sinfonieorchester Basel. En novembre 2018, il se voit décerner le Junior Prima, l’un des prix culturels les plus prestigieux de Hongrie. Diplômé de la Musik-Akademie de Bâle (classe de soliste), il s’est perfectionné avec András Schiff, Dimitri Bashkirov et Menahem Pressler.

 

Les phénomènes célestes ont de tout temps fasciné et inspiré les compositeurs. Que l’on songe aux Planètes de Gustav Holst, devenues l’une des pages modernes les plus populaires du répertoire pour orchestre. Ou à Atlas eclipticalis, une œuvre orchestrale fondée sur des cartes du ciel, qui témoigne de l’intérêt que John Cage nourrissait pour les astres. Les trois musiciens du Trio Eclipse, Lionel Andrey, Sebastian Braun et Benedek Horváth, se sont eux aussi inspirés du ciel pour trouver le nom de leur ensemble. Lorsqu’ils l’ont fondé, ils ont pensé aux timbres et aux nuances de couleur que le mélange de leurs instruments de trois familles différentes – vents, archets et cordes frappées – peut créer. D’où l’analogie avec un parfait alignement de trois corps célestes qui s’illuminent et se font de l’ombre mutuellement, qui influent les uns sur les autres en parfaite harmonie. 
Tous les trois lauréats de concours de solistes nationaux et internationaux, ils se consacrent depuis longtemps à la musique de chambre avec passion et leur Trio est rapidement devenu un ensemble parfaitement homogène. Spontanéité et vision personnelle sont aussi importantes à leurs yeux qu’un bon équilibre entre libertés solistes et unité de l’interprétation.

 
Leur Trio, qui à l’été 2019 a débuté au Lucerne Festival, se produit régulièrement en concert, dans des festivals, et à la radio, entre autres au Festival Label Suisse, au Swiss Chamber Music Festival d’Adelboden, sur SRF Kultur, sur Espace 2 et sur France Musique. Le Trio se produit dans différentes villes d’Europe, et également récemment aux États-Unis et en Jordanie où il a promu le Jordanian Hashemite Fund for Human Development, un fonds qui offre aux enfants de migrants la possibilité de se familiariser avec différentes formes de culture. Il est lauréat du Osaka International Chamber Music Competition au Japon, du Concours de musique de chambre du Pour-cent culturel Migros et du Orpheus Swiss Chamber Music Competition. 
 

 

 

 

 

 

 

 

Sebastian Braun, né en 1990 à Winterthour, est l’un des violoncellistes suisses les plus en vue dans le domaine de la musique contemporaine. Il est lauréat de plusieurs concours nationaux et internationaux, entre autres premier prix du Concours de violoncelle Domnick de Stuttgart. Il se produit régulièrement en soliste avec le Sinfonieorchester Basel, le Basel Sinfonietta, la Kammerphilharmonie Chur et le Northern Symphony Orchestra St. Petersburg.   Il donne des concerts de musique de chambre dans les grands festivals suisses et est le violoncelliste du Kaleidoscope String Quartet. Il est diplômé de la Musikhochschule de Stuttgart (classe de Conradin Brotbek) et de la Musik-Akademie de Bâle (classe de Thomas Demenga), dont il est sorti avec mention. Il joue un instrument de Carlo Giuseppe Testore construit en 1692, qui lui est généreusement prêté.